Mes vélotours

Vélo-randonnées d'un senior

Menu Fermer

ALLGÄU À VÉLO : LE TOUR DU LAC FORGGENSEE

Füssen – Schwangau -Berghof – Roßhaupten – Rieden – Füssen

(34 km / 150 m ↑ = dénivelé positif )

L’auteur en action….

Texte & photos : André-S. Niedzielski                                                                                                                                                 

 

 

Ce jour-là : météo favorable et c’est essentiel, car la région aux pieds des contreforts des Alpes du Nord, ne peut dévoiler sa splendeur que sous un ciel lumineux. Et pendant cette période de printemps ensoleillée avec températures clémentes sous l’effet du foehn alpin, cette partie de l’Allgäu ( prononcer alguoeil ), au sud-ouest de Munich, aux confins de la Souabe Orientale, présente les conditions idéales pour parcourir la véloroute autour du lac Forggensee ( Forguenzéé ).

Départ en petit groupe de la ville de Füssen ( 18 mille habitants ) lotie au bord de la rivière Lech ( Lèch ) qui prend sa source dans les montagnes du Tyrol voisin et après avoir passé un goulot très étroit avec cascade spectaculaire en période de crues, traverse  la ville puis alimente le lac Forggensee. Il s’agit d’un lac de barrage d’une douzaine de kilomètres de long, conçu pour contrôler l’afflux des eaux, produire du courant électrique et qui en été contribue pleinement à l’attrait touristique de l’Allgäu.

 

Füssen et le Lech

 

Plusieurs parkings en centre-ville permettent de garer confortablement les voitures et depuis la place de l’Empereur Maximilien où se trouve également l’Office de Tourisme, nous démarrons notre tour cycliste sur une piste cyclable correctement fléchée en direction du barrage hydroélectrique sur le Lech, qui permet également aux cyclistes et aux piétons de traverser la rivière. Sur le barrage lui -même, la circulation cycliste n’est pas autorisée, il faut donc pousser son vélo sur une courte distance.

La véloroute se dirige vers Schwangau, village cossu de 3.200 hab. surtout connu pour sa proximité avec les célèbres châteaux de Louis II de Bavière et sillonne alors les villages rattachés à la commune : Horn et Waltenhofen avec son église fondée au moyen-âge puis agrandie au 16e siècle. L’intérieur baroque (1712-1715) mérite une visite. L’Église  Sainte Marie et Florian avec sa lumineuse  façade  blanche sont un bon point de repère tout au long du parcours.

Gasthaus Weinbauer à Schwangau

La véloroute autour du lac Forggensee nous conduit maintenant à Brunnen , une autre agglomération faisant partie de la commune de Schwangau et traverse là une petite rivière, puis longe à distance les rives du lac en direction nord-est. Prudence oblige, car il faut partager sur quelques kilomètres cette route secondaire avec tracteurs et machines agricoles.

L’Église Sainte Marie et Florian à Schwangau-Waltenhofen

Tout au long du parcours, paysages idylliques aux couleurs des étendards bavarois : bleu du ciel et blanc des cimes encore bien enneigées. Ça et là, des petits troupeaux de vaches qui, après un long hiver dans les étables,  » dégustent  » visiblement les nouveaux herbages d’un vert frais. Sur les flancs des prairies bien exposées au soleil s’étendent des tapis de pissenlits d’un jaune intense.

 

Hergratsriedersee

 

Nouveaux herbages…

Sur la gauche de la voie cycliste, un témoin de l’origine glaciaire de la région : le petit lac Hergratsriedersee. En fait un large étang   avec pisciculture naturelle où l’on peut admirer de la berge de gros spécimens de brochets à l’affût. Surplombant le lac, une grande ferme typique de l’Allgäu et une petite chapelle… photo s’impose !

Panorama alpin encore bien enneigé

Après ces images pittoresques, une montée raide jusqu’à 7% pour nous rappeler que les voies cyclables en bord de rivières ou de lacs ne sont pas forcément « faciles » !

Après le hameau de  Greith  et un point de vue panoramique imposant  sur toute la chaîne montagneuse environnante, on arrive à une buvette au bord d’un plan d’eau où l’on peut savourer un jus de fruit …ou bien une bonne bière bavaroise,  évidemment sans alcool, toujours servie avec une mousse prodigieuse !

Illasbergsee

Buvette sur la route

 

 

 

 

 

 

 

La voie cyclable a maintenant changé de direction et se dirige plein ouest. Stiebis, quelques maisons puis une descente raide, jusqu’à 12,5%, qu’il faut de suite  contrôler et qui, avec l’élan de la descente, nous amène presque jusqu’au lac suivant,  l’Illasbergsee une prolongation du Forggensee .

De là une montée assez longue qui demande un peu de condition physique mais à l’arrivée, en récompense, un autre point de vue  remarquable d’où l’on peut admirer le lac sur toute sa longueur avec les petites agglomérations de son pourtour, la ville de Füssen en fond de tableau et un cadre alpin grandiose…authentique Allgäu !

 

Vers Roßhaupten

 

Descente rapide vers le barrage de base du lac qui avec une superficie de 15 kilomètres carrés est le plus grand lac artificiel d’ Allemagne. Une innovation récente : un canal supplémentaire d’écoulement des eaux en cas de crue.

A partir du barrage, une remontée raide  jusqu’au niveau d’un plateau dominant  lac et rivière pour arriver à l’entrée de  Roßhaupten , petit village typique de l’Allgäu avec ses fermes encore actives, pensions pour touristes, ateliers d’artisanat. Partout ces larges toits protecteurs  qui témoignent  d’hivers longs et rigoureux.

Avant le passage sous la route principale (B 16) qui mène au centre du village, la  véloroute fait un changement brusque de direction et s’oriente vers le sud, direction chaîne des Alpes et descente vers Füssen.

Panneau d’affichage sur la Via Claudia Augusta

 

On passe le viaduc de Tiefenthal  puis virage à gauche pour rejoindre les rives du lac au lieu de continuer tout droit en bord de route où la circulation est intense…  et bruyante. Descente rapide,  mais  il faut rester prudent, car le revêtement de la voie cyclable passe rapidement – et en plein virage – de l’asphalte au gravillon !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On rejoint alors rapidement une zone de repos au bord de l’eau avec quelques bancs, une petite plage et des scultures sur bois qui doivent rappeler l’origine historique du site. C’est ici que devait passer la Via Claudia Augusta une voie romaine de grande importance qui reliait le Nord de l’Italie actuelle au Sud de l’Allemagne  en traversant  les Alpes.

Après Dietringen son école de voile et ses cafés sur la rive, on passe près de la fourrière de la région où de pauvres créatures délaissées  attendent avec patience un visiteur complaisant.

Court  passage  par un ravin avec virage à angle droit où, là aussi, prudence s’impose ! A la sortie, on  débouche sur une large ouverture du paysage qui apparaît comme une carte postale géante avec en premier plan toute l’étendue du lac, puis en arrière plan la ville de Füssen, les deux châteaux de Louis II de Bavière et l’église blanche de Waltenhofen…. le tout encadré par la chaîne majestueuse des Alpes !

Prudence !

Café Maria

 

 

 

 

 

 

 

Après le village de Rieden ( Riddn ) qui surplombe le lac, une longue descente vers la rive où le  Café Maria  avec sa grande terrasse et son petit débarcadère  pour les hôtes qui préfèrent le bateau au vélo, offre à ses clients une grande diversité de tourtes et gâteaux !

 

Rive orientale

A nouveau un des rares et courts passages à revêtement irrégulier  et on atteint déjà la périphérie  de  Füssen : le  Festspielhaus , Théâtre du Festival, édifice colossal en béton armé, très fonctionnel, érigé entre 1998 et 2000 en vue de présenter un spectacle musical consacré à la vie dramatique de Louis II de Bavière. Grande mise en scène et tableau final où le roi s’enfonce dans les eaux d’une piscine fabriquée à cet effet et symbolisant le lac de Starnberg ,  lieu de son décès tragique resté mystérieux jusqu’à nos jours. L’entreprise a cependant connu de maintes difficultés et rouvert ses portes récemment avec un programme varié.

De gauche à droite :Les montagnes Tegelberg  puis Säuling. En miniformat : château de Neuschwanstein et l’ église blanche de Waltenhofen

 

 

 

 

 

 

 

Puis vient le petit Port de Plaisance de la ville, café , hôtel , Minigolf et point de départ  des bateaux qui transportent les touristes tout autour du lac par niveau d’eau complet (fin mai à mi-octobre). Pratique pour les cyclistes : on peut emporter son vélo. Pendant la période hivernale le lac est considérablement asséché en vue de la fonte des neiges printanière et leur apport massif d’eau.

…bientôt Füssen

La véloroute longe maintenant la rivière Lech et juste avant la station hydroélectrique,  rejoint sur la droite le centre-ville, la place Maximilien avec l’Office de Tourisme  de la ville.

 

En résumé :  une véloroute au cœur d’un paysage préalpin grandiose avec de nombreux points de vue impressionnants, toujours en communion étroite avec le lac Forggensee.

http://www.meine-velotouren.de/fr/dix-lacs-daffilee-une-randonnee-cycliste-dans-lallgaeu/

http://www.meine-velotouren.de/fr/au-pays-de-louis-ii-de-baviere-la-piste-de-ski-de-fond-de-schwangau-1/

http://www.meine-velotouren.de/fr/le-tour-du-lac-gruentensee-en-allgaeu/

 

 

 

 

© 2019 Meine Vélotouren. Theme by Anders Norén.