Füssen > Hohenschwangau > Lechbruck > Roßhaupten > Rieden > Hopfen am See > Hopferau > See > Füssen

72km / 429 mètres ↑ de dénivelé pos.

Texte & Photos : André-S.Niedzielski

Une région préalpine avec de nombreux lacs glaciaires et une infrastructure de voies vertes et de véloroutes (http://www.meine-velotouren.de/fr/le-lot-a-velo/) de haute qualité, quoi de plus tentant que d’élaborer une randonnée cycliste autour de la ville de Füssen au cœur de l’Allgäu oriental… et de la parcourir.

Office du tourisme de Füssen

 

Au bord du lac Alatsee

Départ place Maximilien 1er, où se trouve l’office du tourisme de la ville, en direction de la rivière Lech (lèch). La voie verte, sur la droite de la route principale B17 traverse le cours d’eau par une passerelle spécialement  aménagée à l’intention des piétons et des cyclistes. Après 3 km on arrive au village de Hohenschwangau et de suite sur la droite le premier des 10 lacs du parcours:  le Schwannsee (chvaanzéé), qui porte d’ailleurs bien son nom, car il y a toujours de nombreux cygnes (=Schwann) aux allures majestueuses à contempler. Eau limpide et plutôt fraîche comme dans la plupart des lacs alpins, au milieu d’un parc à l’anglaise où les habitants des environs viennent volontiers passer en été la journée au bord de l’eau,  pique-nique à l’appui. Très poissonneux, le lac était à l’époque de Louis II de Bavière dont les célèbres châteaux se trouvent à deux pas d’ici, le vivier naturel de la cour royale. Les pêcheurs attitrés devaient amener leur pêche aux cuisines des châteaux par un sentier raide en  pleine forêt, le « Fischersteig » (ficherschtèg)

Le lac Schwansee

 

Le château de Neuschwanstein

La piste cyclable elle, longe une route très fréquentée qui mène à Hohenschwangau  et aux deux châteaux de Louis II de Bavière, Neuschwanstein (neuichvaanchtain) le féerique niché à même la montagne et Hohenschwangau qui surplombe le lac Alpsee. Un paysage des plus romantique : le cadre alpin imposant, un long plan d’eau  bleu sombre, quelques barques à rames qui glissent lentement sur ce miroir naturel, les forêts de sapins qui bordent la rive et surplombant le tout, deux châteaux  remarquables aux caractéristiques  totalement différentes ! Hohenschwangau dans toute sa majesté classique et Neuschwannstein sorti de l’imagination fabuleuse du roi. Nombreux touristes de tous les pays du monde, beaucoup de groupes d’asiatiques émerveillés, un centre touristique en grande effervescence.

Le lac Alpsee

Quelques centaines de mètres plus loin, juste après le Lycée communal une petite route bifurque sur la droite et s’enfonce dans la forêt pour aboutir à un ancienne plâtrerie  (Gipsmühle) actuellement transformée en scierie. Une petite rivière, la Pöllat surgit quasiment des entrailles de la montagne et accompagne la voie cyclable au revêtement assez rugueux mais agréablement protégée par une végétation dense.

Le château de Hohenschwangau

Apparaît bientôt sur la droite la station téléférique du Tegelberg,  la montagne locale du village de Schwangau, (http://www.meine-velotouren.de/fr/allgaeu-a-velo-le-tour-du-lac-forggensee/) puis un peu plus loin et cette fois sur la gauche ,l’église baroque de Saint Coloman plantée en solitaire sur le replat préalpin. L’édifice actuel date du 17 e siècle et fut érigé en l’honneur de Saint Coloman (colomânn), protecteur des hommes et de leur bétail.

 

Le chemin le long de la rivière Pöllat

 

 

Fléchage efficace

 

 

C’est ainsi que les habitants de Schwangau célèbrent leur Saint chaque année début octobre en organisant une messe en plein air avec bénédiction des participants y compris des nombreux cavaliers, qui font ensuite trois fois le tour de l’église au grand galop à la joie des spectateurs. Hélas, au fil des ans et à cause du danger d’accident pendant la chevauchée, les trois tours d’église se font maintenant… au pas.

Lieu de pèlerinage connu: l’église Saint Coloman

Fête annuelle de Saint Coloman

 

En attendant  la bénédiction

 

 

 

 

 

 

De là, la voie verte passe un petit pont sur la rivière  Mühlberger Ache , puis suit le cours d’eau en amont  jusqu’au prochain lac : le Bannwaldsee. Un grand terrain de camping et une plage librement accessible au public limitent tout d’abord le plan d’eau, qui par la suite vers le nord- est, s’élargit harmonieusement entouré de végétations diverses, champs de roseaux, sapinières et pâturages.

 

Costumes traditionnels

 

Légère montée vers le village de Buching puis passage de la rivière  Halblech  (demi-Lech) que longe un chemin caillouteux jusqu’aux terrains de tennis de la commune de Trauchgau. Ensuite vient passage obligatoire sur la route départementale  en direction de Lechbruck, qui  traverse là une cluse sauvage. Mais dès la sortie de ce passage étroit, on retrouve une voie verte… et un nouveau lac :  le Premer Lechsee. Lac de barrage avec rives partiellement bétonnées qui  abrite cependant une réserve ornithologique importante avec cabane d’observation placée à cet effet.

 

Au bord de la rivière « Mühlbergerache »

 

 

 

Le lac Bannwaldsee

 

 

 

 

 

 

 

Halblech – Berghof

« Biostadl » au coeur du village de Berghof-Halblech avec un large sortiment de produits bio. Idéal pour la pause du randonneur ; café et gâteaux de toutes sortes et une excellente quiche aux légumes ! On parle français.

 

L’église Saint Michel du village Bayerniederhofen

 

Le barrage est accessible aux piétons et aux cyclistes et par une petite route secondaire quasi déserte on arrive à Lechbruck (lèchbrouk), une agglomération d’environ 3.000 habitants à tradition de flotteurs de bois, qui jusqu’au début du 20 e siècle conduisaient ces énormes radeaux de troncs d’arbres sur le Lech jusqu’à Augsbourg. Un petit musée se consacre d’ailleurs à l’histoire de ce métier dangereux…mais lucratif, à cause de la demande en bois considérable de l’époque , soit pour la construction ou le chauffage ! Actuellement, petite et moyenne industrie, commerces, tourisme et un lac : le Lechbrucker See.

 

Point d’observation ornithologique

 

 

 

 

 

 

Le lac Premer Lechsee

 

 

 

 

 

 

La bourgade était anciennement – du 19 e siècle jusqu’à 1971 – le terminus de la voie ferrée Marktoberdorf – Lechbruck, transformée par la suite au profit des cyclistes en une superbe voie verte aux montées modérées  dans un cadre champêtre très pittoresque. De longs tronçons en ligne droite bordés de sapins et d’arbustes…pour un peu on entendrait siffler le train ! Au passage, le 6 e lac de la randonnée :  le Schmuttersee (chmoutteurzéé), plaisamment blotti dans une niche du relief, entouré de quelques pins, de sapinières et de pâturages avec en arrière plan les sommets alpins déjà saupoudrés de neige.

 

Le lac Lechbruckersee

Le lac Schmuttersee

Sameister. Chapelle baroque Sainte Marie des Sept Douleurs

La voie verte sur l’ancienne ligne de chemin de fer (« Dampflok Radweg »)

 

 

 

 

 

 

La  voie cyclable poursuit son chemin vers le nord en direction de Marktoberdorf et Kaufbeuren. Au prochain croisement, juste avant le passage sous la route départementale, orientation vers le sud pour atteindre le village de Roßhaupten et jonction avec la véloroute autour du lac Forggensee (http://www.meine-velotouren.de/fr/allgaeu-a-velo-le-tour-du-lac-forggensee/) jusqu’à Rieden. Le fléchage est excellent et après passage de la localité puis chemin caillouteux  en forêt, arrivée à une clinique médicale de renom, la clinique spécialisée d’ Enzensberg. De là, on surplombe nettement le lac Hopfensee, un joyau de lac préalpin, la « Riviera de l’Allgäu » avec une vue panoramique à vous couper le souffle : depuis la ville de Füssen au bord du lac Forggensee jusqu’aux confins du plateau préalpin et les villages de  Pfronten et Nesselwang, le tout encadré par les sommets du Tyrol voisin !

« La maison du poisson » (Fischhaus) avec la façade néogothique de la petite chapelle que l’on peut d’ailleurs visiter.

 

 

 

 

 

 

 

Le lac Forggensee, rive orientale

 

 

 

 

 

 

 

Le lac Hopfensee

Hopfen am See

La promenade

 

 

 

 

 

 

 

Descente rapide jusqu’aux rives du lac Hopfensee où se promènent  tranquillement les curistes des nombreux sanatoriums, les vacanciers et les visiteurs d’un jour. Ambiance sereine d’un après-midi d’automne ensoleillé.

 

Le circuit du « fromage Emmental »

La laiterie-fromagerie de Lehern

 

 

 

 

 

Sortie de l’agglomération vers l’ouest sur une voie cyclable bien entretenue où l’on roule facilement. Passage au dessus de l’autoroute A7 avec le vacarme caractéristique contrastant fortement avec le calme paisible des pâturages environnants. Une montée modérée vers la laiterie-fromagerie de Lehern où l’on peut déguster les fromages locaux. Puis une route secondaire à faible trafic et une descente modérée vers le lac Weissensee, délimité vers le sud par une paroi rocheuse qui tombe à pic dans la profondeur des eaux.

 

 

Allgäu pur…

Le lac Weissensee

…côté sud

 

 

 

 

 

 

 

La voie verte suit la rive septentrionale, entre route départementale et berges, puis débouche sur une alternative : voie cyclable directe vers Füssen ou boucler la randonnée en passant par le dernier lac de la série, le lac Alatsee. Sérieuse « grimpette »  de deux kilomètres avec une moyenne de 8%, car le lac est perché à 852 m d’altitude où il marque la frontière avec l’Autriche.

Le lac Alatsee

…variations de couleurs

…et vue vers l’est

 

 

 

 

 

 

 

Par contre le jeu en vaut la chandelle : un petit lac couleur émeraude, d’une limpidité extrême dans un pourtour boisé avec un arrière- plan montagneux impressionnant. Un tableau alpin inoubliable. Mais un lac aux rumeurs mystérieuses… trésors enfuis, cavernes, coloration rouge-sang en profondeur et plongée sous-marine interdite !

De là une descente cycliste vertigineuse vers Bad-Faulenbach, un quartier touristique  de Füssen avec plusieurs sanatoriums et une petite source sulfureuse .  Finalement l’entrée dans la ville par un passage étroit, taillé à même la roche, une sorte de porte triomphale pour la conclusion du parcours !

Passage d’entrée étroit vers le centre- ville de Füssen

Cloître de Saint Mang – cour d’honneur

 

 

 

 

 

 

 

Füssen, zone pietons – la rue « Reichenstraße »

 

 

 

 

 

 

 

« Schrannenplatz », centre-ville

 

Le cloître de  Saint Mang

Le Haut  Château de la ville (Hohes Schloß), style gothique

…coin caché!

La Vieille ville – au bord de l’eau

 

 

 

 

 

 

 

Ville à traditions : le défilé annuel de la Renaissance. (prochaines dates: 23-24 Juin 2018)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soldats et uniformes

Pause méritée

 

 

 

 

 

 

 

Soldats

 

La rivière Lech à Füssen :le Cloître  de Saint Mang et le Haut Château de la ville

En résumé : un parcours diversifié dans un cadre imposant et plaisant à la fois où l’on ressent une culture prononcée des traditions ancestrales. les 10 lacs sont de la partie…l’auteur a souvent vérifié le compte !

http://www.meine-velotouren.de/fr/allgaeu-a-velo-le-tour-du-lac-forggensee/

http://www.meine-velotouren.de/fr/au-pays-de-louis-ii-de-baviere-la-piste-de-ski-de-fond-de-schwangau-1/

NB./2018 : Des travaux importants au barrage du lac Forggensee vont cette année reporter le délai de remplissage du lac. Informations précises au Bureau Touristique de la ville.